La Méthode Weinstein appliquée aux marchés financiers contemporains

Analyse technique, selon la méthode Weinstein, des phases de l'indice CAC 40 à la Bourse de Paris et de la ligne des avancées / déclins (advance / decline line).

La ligne des avancées / déclins, qui est souvent appelée ligne A/D (ou même advance / decline line en anglais) intègre dans son calcul l'intégralité des actions cotées à la Bourse de Paris (exactement 875 sociétés au 1er janvier 2019). Selon Weinstein, cette exhaustivité donne un indicateur plus fiable et plus pertinent.

Si le CAC 40 inscrit un nouveau record (point B sur le graphe) par rapport à son précédent sommet (point A) et que dans le même temps l’Advance/Decline line n'arrive pas à faire pareil (B' < A'), alors nous sommes en présence d’une grave "divergence baissière", synonyme de l'approche d'une forte chute du marché.

Il fait partie des indicateurs avancés : Stan Weinstein observe historiquement que la ligne A/D inscrit son pic ultime 5 à 10 mois avant que l'indice général de marché n'atteigne son dernier sommet. Pendant cette période, les actionnaires vendent les "petites" valeurs afin de se reporter sur les grosses capitalisations. L'étape suivante, c'est la fuite définitive !

Mais dès que l'index de momentum a pu revenir en territoire positif, cela nous informe d'une future hausse du marché (comme le montre les flêches vertes). À l'opposé, le plus fort signal de baisse est donné lorsque le momentum est monté haut avant d'aller en territoire négatif.

L'indicateur High-Low Differential est extrêmement efficace pour avertir d'un retournement imminent du marché. Ce sont les divergences baissières (A" et B") et haussières (C" et D") par rapport au CAC 40 (segments [AB] et [CD] sur l'indice) qui informent d'un revirement.